Les pro de l’encens


Accueil du site > Les encens et la loi > Interdiction des encens : l’avis de futura science

Interdiction des encens : l’avis de futura science

jeudi 26 décembre 2013, par jeanmi

La toxicité des fumées dégagées par certains bâtons d’encens et bougies parfumées figure au cœur des débats des Assises nationales de la qualité de l’air, qui se sont déroulées les 23 et 24 octobre à Paris. D’après le ministère de l’Écologie, l’utilisation des bâtons d’encens et des bougies odorantes « présenterait des risques même dans le cas d’un usage mensuel ». Et pour cause : « les émissions de composés organiques volatils sont très importantes, avec notamment des émissions très fortes de benzène et de formaldéhyde ». Jusqu’à six fois plus que le seuil recommandé par les autorités sanitaires.

Le benzène, substance classée comme cancérogène par l’Union européenne, « pose problème sur les encens, car même s’il n’est pas incorporé dans le produit, il est émis lors de la combustion ». En revanche, pour l’UE, « le formaldéhyde est un cancérogène possible ». Ce détail fait toute la différence, car pour être retiré du marché, un produit doit être considéré comme toxique par l’UE. Alors même que cette substance est déjà reconnue comme cancérogène pour l’Homme par le Centre international de recherche contre le cancer (Circ). Et ce, depuis 2004 !

Si l’UE s’aligne un jour sur la position adoptée par le Circ, la vente des produits contenant ou dégageant du formaldéhyde sera interdite. Une démarche qui « pourrait prendre [encore] plusieurs années », précise le ministère. En attendant, les autorités sanitaires préconisent la mise en place d’un étiquetage plus strict pour informer les consommateurs.

Voir en ligne : Voir sur le site de futura-science

Répondre à cet article




SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0