Les pro de l’encens


La myrrhe

jeudi 11 juin 2009, par jeanmi

L’histoire de la myrrhe est aussi ancienne que celle de l’encens. Les Égyptiens la connaissent depuis quatre millénaires et en faisaient un des composants du kyphi. Elle était également utilisée dans les embaumements. Dans la Bible, la myrrhe est l’un des principaux composants d’une huile d’onction sainte [2], mais c’est surtout un parfum chargé d’érotisme, mentionné à ce titre sept fois dans le Cantique des cantiques, par exemple dans le verset I, 13 : « Mon bien-aimé est un sachet de myrrhe, qui repose entre mes seins. » La myrrhe fait également partie des cadeaux apportés à Jésus par les mages [3].

Les Grecs ont fait un grand usage de la myrrhe, allant jusqu’à en parfumer leur vin. Ils l’ont aussi associée à une légende : Myrrha était la fille de Cinyras, roi de Chypre. Des Gorgones la poussèrent à avoir des relations incestueuses avec son père. Après quoi elle fut transformée en arbre à myrrhe, dont l’écorce se fendit pour donner naissance à Adonis.

Fabrication

La gomme résineuse est récoltée sur le tronc de l’arbre d’où elle suinte naturellement. Elle est ensuite distillée en une huile essentielle épaisse de couleur orangée. Un couleur foncée ou une trop grande fluidité indique l’adultération par un solvant.

Utilisation

La myrrhe est utilisée comme composant de médicaments (propriétés antispasmodiques et stimulantes), mais c’est surtout la parfumerie qui continue à en faire la gloire, notamment dans les parfums de type oriental, où elle accroît la sensualité des notes de rose.

Elle entre dans la composition de la Bénédictine.

Aromathérapie : on extrait de cette gommo-oléorésine une huile essentielle intéressante.

"La Myrrhe" Médicament est utilisée dans le traitement des ulcères de la bouche et des gencives. (Astringent).

Cité également par Pline l’Ancien, la myrrhe dite trogloditique est un des multiples constituants de la thériaque selon Maistral, médecin de marine [4].

Principaux composants

2-méthyl-5-iospropényl furane, Delta élémène, Beta élémène, Alpha copaène, Curzérène, Curzérénone, Méthyl-isobutyl cétone, 3-méthyl-1,2-buténal.

Popriétés et applications

* Anti-infectieuse, Antivirale, Parasiticide (ascaris), Aseptisante, Hormone like, Thyréomodératrice, Anaphrodisiaque, Anti-inflammatoire, Vulnéraire. * Diarrhées, Dysenteries, Séquelles d’hépatites virales, Bronchite, Ulcère cutané, Hyperthyroïdie, Excitation sexuelle.

Voir en ligne : http://fr.wikipedia.org/wiki/Myrrhe

Répondre à cet article




SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0