Les pro de l’encens


Le benjoin

jeudi 11 juin 2009, par jeanmi

Le benjoin (autrefois également storax) est le baume, ou la résine, de diverses plantes du genre Styrax.

On trouve le styrax originaire d’Indochine, Styrax tonkinensis, le styrax originaire d’Indonésie, Styrax benzoin, et le styrax originaire de Turquie, Styrax Officinalis, aussi appelé Aliboufier. Commercialement, ces résines sous souvent vendues sous les noms suivant, par ordre de provenance : benjoin de Siam ou du Laos, benjoin de Sumatra, et Storax. Le benjoin de Siam a une couleur jaune-brune, le benjoin de Sumatra a une couleur gris-foncé, et le Storax a une couleur noire.

Le nom de benjoin vient probablement, via l’italien, de l’arabe lub-n j-w- ou « encens javanais », et est à l’origine de celui du benzène.

Son principal composant est l’acide benzoïque pour le benjoin d’Indochine, et l’acide cinammique pour le benjoin de Sumatra. Les deux origines contiennent également de la vanilline à des hauteurs de quelques pourcents.

Ses utilisations sont essentiellement la parfumerie comme note dite « orientale » pour le benjoin de Siam, et les arômes, notamment la cigarette, pour le benjoin de Sumatra. Le benjoin de Siam trouve également quelques applications pharmaceutiques sous forme de teinture.

Le Benjoin de Siam est le plus important des principes actifs du papier d’Arménie[1].

Le benjoin était autrefois utilisé comme encens.

Il est cité dans un célèbre poème de Charles Baudelaire ( Correspondances).

Répondre à cet article




SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0